Caillebotte et Signac peintres et marins

Ces deux artistes célèbres pour leurs peintures où les marines tiennent une large place, ont été en même temps des amoureux fous des voiliers de course et de croisière au large.
Gustave Caillebotte fut l’un des meilleurs barreurs de son temps et collectionna les victoires sur le bassin d’Argenteuil et aussi en Bretagne ; passionné de vitesse et de technique il devint un architecte naval de grand talent : il dessinera les plans de 26 voiliers de course et en possédera 13.
Paul Signac commence à peindre sur les bords de la Seine, et dessine sur une périssoire de sa fabrication ; c’est ainsi qu’il rencontre Caillebotte de 15 ans son aîné qui va l’initier à la voile; il navigue ensuite en Bretagne avec Jacques de Thézac le fondateur des Abris du Marin, puis conduit son bateau en Méditerranée et fonde la Société Nautique de Saint-Tropez. Il possédera ainsi 18 bateaux.
François Puget, historien de la plaisance, a effectué de longues et fructueuses recherches sur ces deux marins d’exception et retrouvé de nombreux documents et photographies qu’il présentera le vendredi 24 aout à 19h30 à la Galerie Izart.

Le Telegramme 21 aout 2018

Le Telegramme 28 aout 2018

Ouest-France, 22 aout 2018

Ouest-France, 31 aout 2018