Alessandro MONTALBANO

Alessandro Montalbano est né en 1962 à Catania en Sicile. Il étudie aux Beaux Arts de Florence où il acquiert une solide formation de peintre et sculpteur.

Avec l’appropriation de la technique du bronze soudé Montalbano puise son inspiration dans l’idée de lutte entre des forces opposées en apparence, mais en réalité, complémentaires telles que la vie et la mort, le divin et l’humain, l’homme et la femme. Cette lutte se manifeste par une nette tension artistique et plastique.

L’artiste ne travaille pas le bronze de façon traditionnelle : il met d’abord en place les lignes principales de la pièce, puis “habille” cette structure en lui soudant les morceaux de bronze qu’il coupe, tape, tord. Une fois ces morceaux assemblés, il griffe le bronze à l’aide d’une meule ou d’une scie circulaire pour lui donner du relief et faire vibrer la matière.

Dans ses peintures, la couleur doit agir de la même façon que le travail et la puissance du bronze en sculpture, c’est-à-dire donner la même charge en force, en rythme et en intensité. On remarque dans son œuvre picturale une explosion chromatique, une saturation des couleurs. Ce qui compte pour l’artiste, ce sont les rapports entre les masses colorées, leur confrontation par complémentarité ou par association.

Expositions :

2002 “Europa in beeld” à La Haye

2003, à Courbevoie (Hauts-de-Seine), exposition “Alessandro Montalbano 1983 – 2003 : 20 ans de création”.

2004 Festival International de Sculpture de Monte-Carlo aux côtés de Arp, Gargallo, Haring, Lipchitz, de Saint Phalle…

2010 Hospice Saint-Charles de Rosny-sur-Seine (Yvelines), exposition «Le sujet s’envole, le rythme reste».

Avril à fin août 2015, Hôtel Dieu/Musée Greuze de Tournus